Le contrat de maintenance

Le Contrat de maintenance

Selon le dictionnaire, un contrat serait : « une convention entre deux ou plusieurs personnes qui prennent un engagement réciproque ». Il s’agit d’une convention établie entre  deux parties ; cet arrangement est une entente qui poursuit théoriquement  l’intention  d’instaurer  une relation de confiance,  réciproque ;  cet accord est validé sur un support (papier – dans les temps anciens, papyrus, parchemin, etc… selon l’époque et la culture).

Par cet écrit, il est convenu entre les deux signataires un certain nombre de choses que le prestataire de service s’engage à fournir ; tout est mentionné de façon nette, claire, précise : le bénéficiaire est  assuré d’être protégé ; il voit diminuer les risques  de confrontation  à  ces inconfortables évènements qui ne manqueraient pas de survenir à l’improviste. Ce contrat de maintenance convient d’un certain nombre d’éléments, entre autres l’assurance d’actions  pleinement justifiées : tout est parfaitement  bien noté, de manière compréhensible de telle sorte que le ou les bénéficiaires puissent  être confortés dans l’idée qu’ils pourront  dormir tranquille sur leurs deux oreilles.

Ce contrat de maintenance se traduit par l’engagement à effectuer des contrôles réguliers ; ces interventions ont pour but d’assurer le maintien d’une continuité dans la bonne marche, le bon fonctionnement des appareils, installations, machines. Cette maintenance garantie consistera en des opérations sur site,  espacées dans le temps ; un calendrier est mis en place selon des modalités spécifiques à chaque système, installations, appareils ;  la périodicité de ces interventions de maintenance doit être  parfaitement indiquée. Ainsi, par l’établissement  de cet agenda, le client bénéfice de l’assurance d’être dégagé de tout souci à se faire : son instauration permet de tout planifier ; et la société n’aura plus qu’à s’appuyer  sur l’organigramme ainsi dessiné pour les actions techniques à venir, ceci afin de mieux soulager le client et qu’il n’ait plus à se préoccuper de quoi que ce soit. Dans le but d’améliorer encore cette relation privilégiée  −  toujours dans cette volonté  (du fournisseur de services)  de s’appliquer  à  soulager au mieux  le client et de raffermir  ces liens professionnels  avec son interlocuteur, peu de temps avant le  jour de ladite opération , il  est mis en œuvre un système de rappel  au client  des dates et horaires convenus  de rendez-vous – selon l’agenda interventionnel.

Il va s’en dire que différentes sortes de contrat de maintenance existent : contrat de maintenance au sens strict ; maintenance préventive ; corrective, etc. Est-il utile de préciser que ce concept de contrat de maintenance n’est pas exclusif ; il peut concerner n’importe lequel des domaines de compétence du fournisseur de prestations qui communique sur le sujet  –  un  plus tout à fait adapté à la configuration  d’un contrat de maintenance multi technique  − ; par conséquent, il sera  bien venu dans chacun de ces champs d’interventions possibles  : qu’il s’agisse d’installations du second œuvre bâtiment (plomberie, chauffage, électricité, serrurerie, vitrerie, etc.), dans les espaces de vente d’un client (magasins, boutiques, bureaux aussi…),  et bien-sûr, ceci sur l’ensemble d’un  territoire, le territoire français pour le citer.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *